Lettre de chancellerie du 1er septembre 1751

De CremouxPedia
Aller à : navigation, rechercher

Lettre de chancellerie du 1er septembre 1751

Le 1er septembre 1751, Louis XV, roi de France et de Navarre, autorise par son conseil Jean-Baptiste de Cremoux, écuyer, vicomte de Boulois, à lui rendre hommage pour la terre et seigneurie de Boulois située en la paroisse de La Jemaye comme relevant du domaine royal à cause du comté de Périgord.

Cette lettre de chancellerie est disponible aux archives départementales de la Dordogne à la cote 3 E 2782 ainsi qu'en ligne ici ou directement ci-contre.

1680147.jpg

En français moderne

Louis, par la grâce de Dieu roi de France et de Navarre, à nos amés et féaux les présidents trésoriers de France généraux de nos finances en notre généralité de Bordeaux, la partie de notre amé Jean Baptiste Cremoux, écuyer, vicomte de Boulois, nous a exposé qu'il désirait nous rendre hommage en raison de la terre et seigneurie de Boulois, située paroisse de La Jemaye, sénéchaussée de Périgueux, relevant de nous à cause de notre comté de Périgord, et ne le pouvant sans nos lettres qui sont nécessaires, il est obligé d'y avoir recours, en les requérant humblement. C'est pour cela que nous vous demandons de recevoir le demandeur pour qu'il nous rende en vos mains hommage pour de cette terre et seigneurie de Boulois, appartenances et dépendances. Nous vous donnons pouvoir de ce faire. Fait à Bordeaux le premier septembre de l'an de grâce mil sept cents cinquante un et de notre règne le 36ème, par le conseil

Lettre signée Dumas et Louis.

Transcription littérale du document

hommage 1er 7bre 1751

louis par la grace de dieu roy de france et de navarre a nos ames et feaux les presidents

tresoriers de france generaux de nos finances en notre generalite de bordeaux la partie de notre amé jean

baptiste cremoux ecuyer vicomte de boulois, nous a expoze qu il desiroit nous rendre hommage pour raison de

la terre et seigneurie de boullois scituee paroisse de la jamye senechaussée de perigueux relevant de nous a cauze

de notre comte de perigord, et ne le pouvant sans nos lettres a ce necessaires il est obligé d y avoir recours icelles humblement

requerant pour ce est il que nous vous mandons recevoir l exposant a nous rendre hommage en vos mains pour

raison de ladite terre et seigneurie de boullois apartenances et dependances. de ce faire vous donnons pouvoir

donne a bordeaux le premier septembre l an de grace mil sept cents cinquante un et de notre regne

le xxxvj me.

par le conseil

dumas

louis

Abbréviations

7bre = septembre

xxxvj = XXXVI = 36 en chiffres romains ; 1751 était la trente-sixième année du règne de Louis XV qui avait commencé le 1er septembre 1715, exactement trente-six ans avant l'établissement de cette lettre de chancellerie.